métro[zen]dodo

Des batteries sans cobalt ni nickel

Stephen Mraz, MachineDesign :

The Georgia Tech researchers fabricated a new type of cathode from iron fluoride and a solid polymer electrolyte nanocomposite. Iron fluorides have more than double lithium’s capacity of traditional cobalt- or nickel-based cathodes. In addition, iron is 1/300th the cost of cobalt and 1/150th the cost of nickel.

La recherche et l’industrie continuent de travailler à l’élimination du cobalt. Les investisseurs qui ont agité le chiffon de la pénurie en seront pour leurs frais. (Accessoirement, la récente vague de publications autour des fluorides des métaux de transition, qui ont toujours été considérés comme prometteurs mais n’ont jamais été stables, est une excellente nouvelle pour le développement de batteries plus sures et moins chères.)

Vous avez envie de discuter ? Envoyez-moi un courrier électronique. Vous voulez poursuivre la lecture ? Commencez ici. Vous vous sentez l’âme généreuse ? Offrez-moi un livre !