Damien CuvillierBenoît Collombat — Le choix du chômage

En variant les styles, en changeant la direction de lecture, en croisant deux fils narratifs sans crier gare, Damien Cuvillier prend le risque de perdre le lecteur sous un foisonnement d’informations éparses. Mais il traduit toute l’étendue du travail de son comparse Benoît Collombat, journaliste chez France Inter, qui a consacré quatre ans et de nombreux entretiens à son enquête. La paire me semble apporter des preuves convaincantes que le choix du capital au détriment du travail a mené, in fine, à l’acceptation d’une « part incompressible » de chômage. Ce choix n’est pas une fatalité : l’économie n’est pas une science exacte, quoi qu’en disent les faussaires qui ont créé un prix que Nobel aurait « haï du fond du cœur », et l’assurance des vérités passées s’érode fort rapidement à l’épreuve des défis présents.