Mathieu SapinClémence Sapin — Comédie française : voyages dans l’antichambre du pouvoir

Comédie française peut être lu comme un constat d’échec : ce n’est pas un « voyage dans l’antichambre du pouvoir », mais une butée au pas de la porte de ladite antichambre, fermée à double tour par Sibeth Ndiaye. Mathieu Sapin est suffisamment lucide pour l’admettre, et pour sauver les meubles avec une biographie de Racine, qui lui permet de croquer un portrait en creux des courtisans séduits par un président qui parle plus qu’il ne pense. Une idée génialement saugrenue, servie par un trait sans prétention et un ton irrévérencieux.