La Brûlerie Verte — Indonésie Sumatra

Le moulin vrombit au fond de la boutique — le café d’un côté, le thé de l’autre, le chocolat entre les deux, et mon portemonnaie qui s’allège à chaque pas. La boutique de la Brûlerie Verte ne possède qu’un seul inconvénient : elle est localisée à Fontaines-sur-Saône, une ville de bagnolards où les bandes cyclables font office de places de stationnement, et où un mec en SUV1 s’est plaint de n’avoir pas réussi à m’écraser en grillant le feu rouge.

Heureusement que je ne suis pas reparti avec un seau de deux kilos : le faux plat du « chaucidou » de Sathonay-Camp est interminable, surtout après vingt bornes sur un vélo porteur, encore plus par trente et quelques degrés. Bref, ce single origin de Sumatra produit en filière biologique par les femmes de la coopérative Ketiara se mérite. Je crois que cela valait le coup (de pédale).

L’air qui s’échappe du sachet est à ce point dense qu’il pourrait se tartiner, comme le beurre irlandais qui fleure bon la pâture. Les effluves qui s’échappent de la tasse sont à ce point fumés que l’on croirait boire… un cendrier ! Je n’exagère pas : Jérôme semble avoir arrêté la torréfaction quelque part entre la crème brulée, dont il ne reste que le souvenir des grains de vanille, et le cigare humide, qui laisse une impression durable de tabac frais.

Une goutte de lait arrondit la tasse, qui ne demande plus qu’à être accompagnée d’un croissant. Finalement, j’aurais peut-être dû repartir avec un seau. Vendu par la Brûlerie Verte en poches de 250 g (6,90 €), 500 g (13,80 €), ou 1 kg (26,20 €).

Préparé avec une machine Technivorm Moccamaster KGBT et un filtre Technivorm Moccamaster nº 4. Dose de 62,5 g de café moulu avec un moulin Wilfa Svart Aroma pour 1 L d’eau filtrée avec une cartouche Brita Maxtra+.


  1. Évidemment que c’est un mec. Évidemment que c’est un SUV. ↩︎

Vous avez aimé cet article ?

Vous pouvez répondre par e-mail, suivre le fil RSS, ou bien écouter le podcaaast.