De la bagnole autonome

Stéphane Mandard, Le Monde :

Dubitatif, le forum Vies mobiles – un institut de recherche créé par la SNCF – a demandé au think tank La Fabrique écologique de vérifier si le véhicule autonome pouvait réellement participer à la transition écologique. Dans un rapport d’une centaine de pages publié mardi 9 mars, que Le Monde a pu lire, le think tank arrive à cette conclusion : les « discours prometteurs » cachent « des conséquences écologiques potentiellement catastrophiques ». L’étude relève ainsi un « contraste important »entre le « fantasme » d’un véhicule au service de la mobilité durable et la perspective probable d’« une entreprise énergivore, polluante, consommatrice de ressources et d’espaces, coûteuse et risquée pour les libertés publiques ».

Si l’on veut apaiser nos rues tout en densifiant les centres urbains, rendre la place qui revient au piéton que nous sommes d’abord et avant tout, conjuguer l’importance symbolique et pratique du véhicule individuel à l’impératif de transformation écologique et sociale, il faut dépasser la bagnole. Or la bagnole, même autonome, reste une bagnole.