Le jour d’après (16)

Quelques remarques au sujet du special event du 8 mars 2022 :

  • en pleine invasion de l’Ukraine, Tim Cook portait un pull bleu et un bracelet jaune. C’est subtil, mais…
  • en ce 8 mars, tous les produits ont été présentés par des femmes et toutes les professionnelles interrogées étaient des femmes. C’est subtil, mais…
  • personne ou presque ne regardera les matchs de baseball du vendredi soir en France, mais cette annonce est extraordinairement importante aux États-Unis, et pas négligeable au Japon. Apple confirme sa place de meilleure partenaire de la MLB, et montre un intérêt pour la retransmission des évènements sportifs qui pourrait transfigurer Apple TV+. Reste à connaitre sa stratégie : elle peut s’offrir tous les droits de diffusion, mais le veut-elle vraiment ?
  • je ne suis pas, vous n’êtes pas, vos proches ne sont pas, les clients du nouvel iPhone SE. Les véritables clients sont les opérateurs qui essayent désespérément de vendre des forfaits sur les réseaux 5G qui peinent à prouver leur utilité.
  • l’iPad Air continue d’afficher le meilleur rapport performances/prix de la gamme. Il profite de la puissance de la puce M1 et de la polyvalence des accessoires, sans être encombré par des composants aussi dispensables que le Lidar et le capteur True Depth. Surtout, il est disponible dans un coloris mauve fort seyant.
  • Apple a révélé un secret de polichinelle, la présence d’un interconnecteur qui permet d’accoler deux puces M1 Max pour former le système M1 Ultra. Il s’agit du « dernier membre de la famille M1 » : la prochaine évolution logique, le système « Extreme » formé de quatre blocs qui devrait trouver place dans le futur Mac Pro, attendra la famille M2.
  • après la prochaine refonte du MacBook Air, ce Mac Pro achèvera la transition vers les puces Apple Silicon. Apple remplira alors sa nouvelle matrice à deux rangs (ordinateurs portables/ordinateurs de bureaux) et trois colonnes (grand public/prosumer/professionnel) avec six machines revues de fond en comble.
  • le Mac Studio prend d’ailleurs la place occupée à la fois par l’iMac 27" et l’iMac Pro dans la case « ordinateur de bureau prosumer ». D’une certaine manière, l’iMac 24" est maintenant une exception dans la gamme d’ordinateurs de bureau. Apple propose quatre machines pour répondre aux besoins variés d’un marché réduit à moins d’un million d’unités trimestrielles, c’est aussi cela le « retour du Mac », le produit d’une ambition industrielle et le symbole d’une domination technologique absolue.
  • avec le Studio Display, Apple prouve qu’elle n’est pas complètement insensible aux réalités ergonomiques du corps humain, et propose un pied réglable en hauteur. J’espère qu’il sera disponible, comme la monture VESA, sur la prochaine génération d’iMac 24".
  • je ne serais pas contre un Mini Display, qui serait au Mac mini ce que le Pro Display est au Mac Pro et le Studio Display au Mac Studio, et qui reprendrait la dalle 24" de l’iMac. Mais je crois que je peux toujours rêver.
  • Apple a déjà répercuté la chute du cours de l’euro, alors qu’elle rechigne traditionnellement à suivre sa remontée. Tout augmente, ma bonne dame, tout augmente.
  • Arnaud et moi reviendrons sur ces annonces en détail dans le prochain épisode du podcaaast. Abonnez-vous !

Vous avez aimé cet article ?

Vous pouvez répondre par e-mail, suivre le fil RSS, ou bien écouter le podcaaast.