Récemment (20)

J’ai écrit un livre et jeté un quart de ma bibliothèque, la coïncidence m’amuse. Il m’aura fallu dix ans, passés à écrire des manuels informatiques plutôt que ma thèse, pour enfin remiser les vieux manuels qui encombraient mes étagères. Je ne suis plus historien, qui interroge le passé avec le poids du présent, je suis journaliste, qui interroge le futur en prétendant parler du présent.

C’est une autre manière de chercher et d’enseigner, moins assurée, plus subreptice. C’est gagne-petit, mais je crois que cela me convient. J’ai toujours préféré l’artisanat à l’industrie, les piliers de comptoir aux célébrités, la blanquette au caviar. Et quitte à faire la course aux publications, je préfère savoir qu’elles seront lues.

Biblio

Le tueur des abattoirs sent l’Espagne à plein nez, Montalbán connait ces mots qui permettent « de supporter une longue attente ». J’ai commencé l’année avec Le ministère secret, et je me demande si Joann Sfar et Mathieu Sapin n’ont pas été desservis par le battage médiatique.

Bistro

Les torréfacteurs trendy n’aiment rien mieux que les poches plates aux ouvertures sibyllines, qui assurent que l’on verse des grains partout sauf dans le moulin, mais après tout l’étiquette compte plus que le café. La brûlerie de Bernay n’est pas trendy : elle n’a pas de site web ni de compte Instagram, emballe ses grains dans des poches en papier brun, et son café vaut mieux que la plupart des étiquettes. Loutsa est un torréfacteur trendy, mais El Fuego #8 n’est pas qu’un gimmick à 100 euros le kilogramme.

Photo

Le centième cliché publié sur métro[photo]dodo est l’une de mes photos favorites, qui me rappelle qu’un petit vélo bleu peut changer la ville. En prenant la dernière photo publiée en 2021, je me suis dit « bon sang, mais c’est Brooklyn ». En la développant quelques heures plus tard, je me suis rendu compte que je n’aurais pas pu mieux dire.

Podcaaast

Arnaud et moi avons fini l’année tranquillement, avec quatre épisodes récapitulatifs :

Le rythme hebdomadaire est éprouvant, pour nous comme pour les auditeurs, et nous avons beaucoup aimé enregistrer ces épisodes plus culturels mais pas moins technologiques. Nous allons donc ralentir le rythme et ajuster la formule, en nous inspirant du podcast 1857.

Ailleurs

« For the Modern Man, A New Friend Is Just a Podcast Away » (Luke Winkie, MEL). Le podcaaast est aussi, et peut-être surtout, une excuse pour m’assurer de discuter avec Arnaud chaque semaine.

« What happened to Eric Clapton? » (Geoff Edgers, The Washington Post). La vieillesse, ce naufrage.

« The Sublime Spectacle of Yoko Ono Disrupting the Beatles » (Amanda Hess, The New York Times). Get Back peut aussi se voir comme la performance ultime de Yoko Ono, qui s’impose physiquement dans le processus créatif.

« The History of Command Palettes: How Typing Commands Became The Norm Again » (Matthew Guay, Capiche). Everything Old Is New Again, dit la chanson. Cela ne montre pas forcément la supériorité des interfaces textuelles, mais plus probablement le pourrissement des interfaces graphiques, qui n’évoluent plus depuis une vingtaine d’années et la consolidation du duopole Microsoft-Apple, malgré quelques velléités d’indépendance linuxienne.

« How we became weekly » (David Henkin, Aeon). Plus le temps passe, et plus je m’interroge sur le temps lui-même. La vieillesse, ce naufrage, bis.

« Can Matt Mullenweg save the internet? ». (David Pierce, Protocol). L’intégration verticale de la distribution de contenus numériques par une entreprise en situation monopolistique, aussi bien intentionnée soit-elle, devrait soulever plus de débats.