Harmony Korine — Spring Breakers

Anthony Nelzin-Santos

Cet article est issu de Kusikia, un exercice d’écriture de courtes critiques culturelles, publié entre mai 2012 et mars 2013.

Spring Breakers : les Suicides Girls à la plage a un scénario particulièrement développé pour un film porno, mais il manque singulièrement de cul1.

Spring Breakers : une belle journée pour crever a une bande-son inhabituellement marquée par Britney Spears pour un film d’action, mais il manque singulièrement de scènes de bonne vieille baston.

Spring Breakers : la jeunesse et le nouveau rêve américain a — non, soyons sérieux, personne n’a cru que Spring Breakers avait la moindre prétention intellectuelle, si ?


  1. Mais je trouve tout de même choquant que ce dépucelage des Disney-girls que sont Selena Gomez et Vanessa Hudgens ne soit interdit qu’aux moins de 12 ans en France (il est interdit aux moins de 17 ans aux États-Unis).