Jay-Z s’offre deux services de streaming pour le prix d’un

Anthony Nelzin-Santos

Cet article est issu de Cartel Mère, une étude de la manière dont l’art interroge la technologie et dont la technologie inspire l’art, publiée avec Cécile Jourdain entre juillet 2014 et avril 2015.

Reuters :

Hip-hop star Jay-Z is buying a Scandinavian music streaming company for $56 million to add to a business empire that has spanned clothing and sports bars.

Jay-Z est-il jaloux du succès de Dr. Dre, qui a récemment vendu Beats Electronics à Apple pour trois milliards de dollars ? Il s’est en tout cas offert deux services de streaming remarqués : Wimp, qui rivalise avec Spotify sur ses terres, et Tidal, qui fait le pari de la musique lossless. Mais pas encore remarquables : Wimp n’est disponible que dans cinq pays, et Tidal vise une niche sans doute trop petite pour être rentable.

[Mise à jour du 4 mars 2015] Une minorité d’actionnaires a rejeté cette acquisition, demandant à Jay-Z de se contenter d’une portion du capital de la société, ou d’augmenter de manière significative sa proposition.

[Mise à jour du 10 mars 2015] L’offre de Jay-Z a finalement été acceptée : il achète Aspiro, à travers sa société Roc Nation, pour 56,2 millions de dollars.