Le musée d’Orsay autorise les photos malgré lui

Anthony Nelzin-Santos

Cet article est issu de Cartel Mère, une étude de la manière dont l’art interroge la technologie et dont la technologie inspire l’art, publiée avec Cécile Jourdain entre juillet 2014 et avril 2015.

BFM TV/AFP :

Ça pourrait s’appeler montrer l’exemple malgré soi. Photographier les tableaux avec son smartphone est désormais autorisé au musée d’Orsay, un des rares établissements parisiens où cette activité favorite des visiteurs était encore bannie, grâce à un cliché de Fleur Pellerin, a-t-on appris mercredi auprès de la direction du musée.

Le cliché de Fleur Pellerin a provoqué une petite polémique : elle pouvait arguer qu’elle ne faisait « qu’appliquer la charte “Tous photographes, le musée d’Orsay est infâmeux pour son opposition totale et renouvelée à la photographie dans ses murs. Jusqu’à aujourd’hui : si le musée pouvait ignorer la vindicte populaire, il peut difficilement désavouer la ministre de la Culture en personne. Les photos sont désormais autorisées au musée d’Orsay, sauf dans certaines expositions temporaires comme celle dédiée à Pierre Bonnard, et à condition de n’utiliser ni flash, ni trépied (ni selfie stick).