Les œuvres promues au domaine public en 2015

Anthony Nelzin-Santos

Cet article est issu de Cartel Mère, une étude de la manière dont l’art interroge la technologie et dont la technologie inspire l’art, publiée avec Cécile Jourdain entre juillet 2014 et avril 2015.

Le Calendrier de l’Avent du Domaine Public :

L’objectif de ce calendrier un peu particulier est d’anticiper et de célébrer l’élévation dans le domaine public des œuvres de certains auteurs. Vous découvrirez chaque jour un article sur un des heureux auteurs qui rejoindront le cercle très select du domaine public. A partir du 1er janvier de l’année 2015, chacun des auteurs indiqués enrichira nos biens communs de la connaissance. Libre à vous ensuite de vous les approprier, de partager leurs œuvres et de les remixer.

L’année commence avec la promotion au domaine public des œuvres de Glenn Miller, Mondrian, Edvard Munch, Jean Giraudoux, Antoine de Saint-Exupéry et Romain Rolland, entres autres. Celles de Ian Fleming sont aussi concernées au Canada, où le droit d’exploitation expire cinquante ans après la mort de l’auteur plutôt que soixante-dix. Aux États-Unis, aucune œuvre n’est entrée dans le domaine public depuis 1978, et aucune n’y entrera avant 2019 et la « libération » des œuvres produites… en 1923.