métro[zen]dodo

De la triomphante capitulation de Microsoft

Lauren Goode, Wired :

Later on I ask Nadella the same question, and he zooms out even further. “The operating system is no longer the most important layer for us,” he says. “What is most important for us is the app model and the experience. How people are going to write apps for Duo and Neo will have a lot more to do with each other than just writing a Windows app or an Android app, because it’s going to be about the Microsoft graph.”

J’ai beaucoup de sympathie pour Satya Nadella, mais dire que « le futur est dans le nuage » n’est pas particulièrement incroyable. Ce qui serait particulièrement incroyable, c’est de prétendre le contraire, dans un monde de l’informatique qui n’est plus dominé par Windows. En ce sens, Nadella ne fait que poursuivre la stratégie de Steve Ballmer, qui avait parié le futur de Microsoft sur le succès d’Office et des services.

Mais si Nadella pensait vraiment ce qu’il disait1, Windows 10X n’intègrerait pas de couche de compatibilité avec Win32, et Microsoft mettrait toutes ses flèches dans le carquois UWP. La firme de Redmond n’a toujours pas confiance dans ses produits, et dans sa capacité à mobiliser les développeurs pour révéler le potentiel de ces produits. Nadella rejoue le fiasco Metro — mais j’espère que cela finira différemment.

Je l’espère vraiment, parce que Microsoft représente la seule concurrence crédible à Apple dans le domaine des ordinateurs personnels, et parce que je crois qu’Apple se laisse aller à la complaisance lorsqu’elle n’est pas stimulée par une concurrence inventive et effrontée. Or les idées de Microsoft, qui resteront des idées jusqu’à Noël 2020, sont intrigantes.

La charnière des Surface Duo et Neo n’est pas un compromis, en attendant le perfectionnement des écrans pliables. C’est un élément fondamental, qui délimite deux espaces distincts. Un écran pliable n’a que deux états2 — plié ou pas. L’articulation visible définit des états intermédiaires — plié vers l’intérieur ou l’extérieur, entièrement ou partiellement déplié, ouvert dans un sens ou dans l’autre…

Microsoft pousse le concept de « transformable » à son paroxysme, et fait des propositions très intéressantes sur l’articulation entre l’écran tactile et le clavier. Au moment même où Apple se pose des questions similaires pour l’iPad Pro et le (futur) MacBook Pro.


  1. Ou s’il était capable d’imposer sa vision des choses à son conseil d’administration, ce qui revient au même.
  2. Dans l’état actuel de la technologie.

Vous avez envie de discuter ? Envoyez-moi un courrier électronique. Vous voulez poursuivre la lecture ? Commencez ici. Vous vous sentez l’âme généreuse ? Offrez-moi un livre !