The Interview gagne 40 millions… et en fait perdre 35 à Sony

Anthony Nelzin-Santos

Cet article est issu de Cartel Mère, une étude de la manière dont l’art interroge la technologie et dont la technologie inspire l’art, publiée avec Cécile Jourdain entre juillet 2014 et avril 2015.

Variety :

Despite terrorist threats and a last-minute digital release, “The Interview” has generated over $40 million in rentals and sales, Sony Pictures reports. In addition, “The Interview” has been rented or purchased online and through cable, satellite, and telecom providers more than 5.8 million times from Wednesday, December 24, 2014, through Sunday, January 18, 2015.

Après deux semaines d’exploitation, The Interview avait généré 30 millions de dollars de revenus : le soufflé est très vite retombé. Mais en ajoutant les revenus de sa sortie à petite échelle en salles, estimés à six millions de dollars, il est fort possible que le film le plus controversé de ce début d’année ait déjà couvert ses coûts de production. Sauf que si l’on ajoute les dépenses promotionnelles engagées par Sony, le film représente une perte de plus de 35 millions de dollars. Ce qui n’est somme toute pas grand-chose en comparaison du plantage de Lone Ranger, et peut sans doute être vu comme le prix d’une expérience passionnante de sortie directe en streaming.