Zootropes, suite de Fibonacci, et impression 3D

Anthony Nelzin-Santos

Cet article est issu de Cartel Mère, une étude de la manière dont l’art interroge la technologie et dont la technologie inspire l’art, publiée avec Cécile Jourdain entre juillet 2014 et avril 2015.

Pier 9 :

These are 3-D printed sculptures designed to animate when spun under a strobe light. The placement of the appendages is determined by the same method nature uses in pinecones and sunflowers. The rotation speed is synchronized to the strobe so that one flash occurs every time the sculpture turns 137.5º—the golden angle. If you count the number of spirals on any of these sculptures you will find that they are always Fibonacci numbers.

John Edmark, professeur de design à Stanford, combine avec ces œuvres envoûtantes sa passion pour l’impression 3D et son travail sur les usages artistiques de la suite de Fibonacci. Notez qu’il offre les plans de ces sculptures, qui peuvent donc être librement reproduites, à qui les demande. (Via)